Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Que se passait il ?

Publié le par Denis

Depuis une grosse semaine, la frequentation moyenne du blog a connu une augmentation soutenue avec près de 10 visites par jour alors même que accaparés par les travaux dans les vignes, le suivi du chantier, le commercial, les livraisons, les discussions sur Face Book, le visionnage du mangas YUMEIRO PAISSIERE en V.O avec Alys, la vaisselle, le repassage, etc... nous n'avons pas fait de mise à jour depuis quelques temps.

 

Nous avons eu l'explication il y a peu. Dans le Hors Serie VIN 2011 de L'EXPRESS, il y a un article  sur les blogs vignerons (rédigé par Ophelie Neiman alias Miss Glouglou http://missglouglou.blog.lemonde.fr/). L'adresse du blog des Trois Petiotes figure dans un encart "blogs de vignerons : quelques incontournables"  (p.41) au côté d'autres blogs qui eux aussi valent largement le détour (tout comme les vins des vignerons redacteurs de ces blogs).

 

Nous tenions donc à remercier Miss Glouglou pour ce coup de pouce.

 

Denis

 

PS : Par contre rien sur Les Trois Petiotes dans le dernier Fluide Glacial spécial vin, mais valait mieux pas ;-)

Voir les commentaires

Smoking or no smoking ?

Publié le par Valérie

 

Connaissez-vous ce magnifique insecte aux couleurs métallisées ? Un petit charançon qui irise dans les rayons du soleil les bleus outremer, les verts cuivrés ou les rouges grenat ? Avec son long rostre et se deux antennes qui lui font comme des moustaches, Monsieur Byctiscus Betulae ne passe pas inaperçu en ce moment sur les vignes... Nous autres vignerons : occasionnellement entomologistes amateurs, l'appelons plus simplement le Cigarier...

 

096

 

Pour ceux qui veulent des photos en gros plan de la "Bête", allez voir le lien suivant : link

 

Chez les cigariers comme chez nos ennemis les moustiques, c'est une fois de plus Madame qui pose problème.. Monsieur lui, suçote gentiment quelques limbes de ci de là, car c'est un romantique qui vit d'amour et de sève fraîche... rien de grave pour la vigne qui le supporte de bonne grâce... Madame en revanche, pragmatique et inventive, cherche un moyen de protéger sa progéniture. La petite maligne choisit une jolie feuille pour y pondre ses oeufs puis, un fois la chose faite, entaille légèrement le pétiole de la feuille afin que celle-ci se mette à pendouiller et la roule en forme de cigare autour de ses oeufs ainsi bien protégés...

 

099

 

Vient alors le temps pour nous autres de la récolte des cigares afin de les brûler pour que ces jolies petites bêtes ne pullulent pas partout (avec 1 à 6 oeufs par feuille, on risquerait assez vite la surpopulation...) Les fumer ??? Un Havane, certes, mais un cigare fourré aux oeufs durs, behhh...

 

Tout cela a inspiré notre ami Gilles (également concepteur du logo des Trois Petiotes) qui nous offre sa version des faits... Merci à lui ! N'hésitez pas à laisser des commentaires pour l'encourager et lui donner envie de nous en faire d'autres régulièrement !!!

 

 Cigarier Vlalérie002

 

 

 

Voir les commentaires

Sur mon tracteur, j'ai pas vu de fleurs !!!

Publié le par Denis

Hier soir, c'était soirée tracteur. Je devais passer chez notre fournisseur pour récupérer le gyrobroyeur et tondre les vignes. Mais, le commercial et l'atelier se sont mal compris (ça devient une manie ces incompréhensions !!!) et le gyro est sur une palette sous plastique en pièces détachées. Pas grave me dis je, je vais traiter ce soir au lieu de demain. Pour une fois qu'on fera un truc en avance, on ne va pas bouder son plaisir ;-)

 

Donc me voilà sur mon Fiat 55/85 (faudra qu'on vous en parle en détail du Fiat), le pulvé attelé et rempli. J'ajuste le masque sur mon visage [ça je le dis juste au cas où Valy lirait ce post, car si j'ai acheté un masque, j'ai oublié de prendre les cartouches qui filtrent l'air, c'est ballot non ???], je m'aligne dans le premier rang, gamme II en 2nde, vannes du pulvé ouvertes. Je me prends un peu pour un pilote en bout de piste juste avant le décollage : dernière check list et pied au plancher. Mais là, un petit sifflement (qui au passage me rappelle que j'ai oublié mon casque anti-bruit :en plus d'être shooté, je vais devenir dur de la feuille...) me fait penser qu'il y a un problème : et en effet une des buses de la potence droite du pulvé ne crache pas de produit. Passé l'instant de fierté d'avoir décelé à l'oreille un dysfonctionnement du pulvé, je m'interroge sur le moyen de réparer. Il ne faut pas que je me loupe, car partout autour dans les parcelles voisines , il y a du monde qui traite, qui épampre, qui lève, et tous semblent avoir suspendu leurs activités pour m'observer...

 

Je descends donc et suis un peu perplexe devant le labyrinthe de tuyaux qui compose un pulvérisateur. Rien dans mes études (dites supérieures) ne m'a préparé à ça... je défais un tuyau et du produit me gicle sur le crâne ("Papa pourquoi tu t'es tout peinturé en bleu la tête, c'est pas bien" me dira Elsa quand je rentrerai). Après queques minutes de réflexion, j'en conclus que c'est la buse qui est bouchée... Ben soit,, mais comment ça se débouche une buse ? Je sais faire des tableaux croisés dynamiques dans Excel, je sais calculer les pénalités de remboursement anticipé d'un prêt immobilier, monter un Eco Prêt à Taux Zéro, calculer un Taux Effectif Gobal les yaux fermés, mais ça me sert à rien pour déboucher une buse. Je réfléchis encore (ça va, je tiens encore le choc..) et me dis que je dois pouvoir la déboucher avec un bout de fil de fer. Sauf que du fil de fer, même s'il y en a des kilomètres autour de moi, j'ai pas de tenaille pour en couper un bout... Du coup, comme les voisins sont tous partis dîner, je remonte la buse et  je me dis que je vais traiter en serrant un peu plus quand je serai sous le vent pour que le produit soit mieux réparti. Là, j'ai beaucoup réfléchi, et j'ai même fait un dessin sur le capot du tracteur... Pour rien ! Le temps que je me  mette en route, le vent était dans l'axe des rangs, mettant à plat ma stratégie laborieusement élaborée. Du coup, au lieu de passer tous les 4 rangs je suis passé tous les 2 rangs en désactivant la buse de la potence gauche...  

 

Et en traitant, j'ai eu le temps de penser à plein de choses. En ce moment, les conversations réelles et virtuelles (Sur les blogs ou via FaceBook) des vignerons tournent toutes autour du même sujet : la vigne est dejà en fleur, ce qui donne des vendanges théoriques fin Août. Aussi, quand ce soir, je croise notre voisin qui m'annonce qu'une de ses parcelles de Merlots est fleurie à 75%, je file illico voir les nôtres. Eh ben, non, de mon tracteur, pas vu une seule fleur sur nos vignes (par contre entre les pieds de vignes y en a plein des fleurs, vu qu'on n'a pas tondu...). Est-ce un bien, est-ce un mal ? Ma foi j'en sais rien. De toute façon, on vendangera quand il faudra (ou quand on pourra), on brieffera les vendangeurs pour qu'il ramassent pas de grain pourri, on vinifiera comme on l'a fait les années précédentes, c'est-à-dire en se faisant plaisir. Bref, on prendra comme ça viendra, sans se faire de noeuds au cerveau.

 

[Traitement terminé, je rentre le tracteur et un grand oiseau noir et blanc avec un bec orange me survole : une cigogne !!! Demain, promis, je vais acheter des cartouches-filtres pour le masque !!!!]

Voir les commentaires

Stress et charpente !!!

Publié le par Denis

 

Ouf ! Une grosse étape vient d'être franchie cette semaine dans la construction du chai : l'ensemble de la charpente métallique est enfin montée.

 

Ce ne fut pas sans mal, car nous nous étions visiblement mal fait comprendre du charpentier qui n'avait pas pris toute la mesure des contraintes de délais de note projet... ce qui menaçait l'intervention du maçon qui ne pouvait plus nous caser dans sont planning.

 

Du stress, énormément de stress, quelques coup de fils, le report des finitions après les vendanges, la prolongation du bail de St André de quelques jours et tout est (pour le moment...) rentré dans les clous (flexibles les clous)...

 

Le maçon interviendra dans quelques jours pour couler la dalle puis devrait commencer début juin le montage des murs qui viendront entourer la structure métallique.

 

Quelques images pour vous montrer tout ça.

 

 

028

002

008 

 

Sinon, du côté des vignes, nous ne sommes pas en retard, mais les vignes sont (vachement) en avance. Du coup, c'est comme si on était en retard sauf que c'est pas de notre faute ;-) L'épamprage des Malbec à commencé puis on enchaîne avec le levage...

Voir les commentaires

La vie de M le Malbec - Ep. 4

Publié le par Valérie

Voici comment se portait M le Malbec l'an dernier à la même époque : de jolies petites pousses en train de grandir tranquillement, 4 à 5 feuilles étalées et les grappes déjà bien visibles mais encore assez petites, le pied dans l'herbe raisonnablement "pas trop haute".

 

Oui mais voilà, cette photo a déjà trois semaines... Alors quoi ? Aurons-nous 3 semaines d'avance sur la floraison, 3 semaines d'avance sur les vendanges ? Débuterons-nous juste  avant la rentrée scolaire, voire au mois d'août si la chaleur et la sécheresse se poursuivent ? Allons-nous ramasser des raisins secs pour faire du kéfir ?...

 

043

    044

 

045   

Voir les commentaires

La vie de M le Malbec - Ep.3

Publié le par Valérie & Denis

3ème étape de la vie de notre compagnon : les 2 baguettes ont été "nettoyées" au sécateur manuel pour enlever les pédoncules et les vrilles sèches de l'an dernier. En même temps, les bourgeons "pointant" vers le bas sont supprimés pour ne laisser que 3 à 4 bourgeons sur chaque baguette. Ces dernières sont ensuite liées sur le fil de base (préalablement réparé s'il a été coupé lors de la taille et retendu) à l'aide d'un "pistolet-lieur". On peut voir sur cette photo, que les bourgeons sont déjà sortis...

 

 078

 

 

Note de la correctrice : Denis a écrit cet article il y a quelques temps déjà mais comme je mets un temps encore plus certain à corriger ses écrits, je suis à ce jour complètement dépassée par l'avancée de la végétation qui a près de 3 semaines d'avance par rapport à l'an dernier. Je vous prie donc d'excuser le manque de fraîcheur de cette photo que je vous prie d'imaginer avec des pousses de 30 cm... euh... tout comme l'herbe au pied... désolée...

Voir les commentaires

Des nouvelles du chantier...

Publié le par Denis

Après le financement et le permis de construire, il était temps de rentrer dans le concret. C'est fait depuis début mars. Les fondations sont coulées, l'accès est prêt, l'eau est branchée, les fers à béton en place, les cuves d'effluents enterrées. Un petit stress du côté du charpentier qui s'est visiblement mal coordonné avec le maçon, et qui risque de nous faire prendre du retard. On croise les doigts, sinon on trouvera bien une solution... De toute façon, même pas peur, quand on se rappelle qu'en 2008, les cuves nous ont été livrées la veille des vendanges et que le fouloir égrappoir n'a fonctionné qu'à 21h00...

 

La mise en place des cuves enterrées pour l'évacuation des effluents nous a permis de voir le "profil" de notre sol et c'est plutôt une bonne surprise : 40 cm de terre argilo-limono-sableuse (ça on le savait déjà), mais surtout 10 cm de crasse ferrique (du minerai de fer qui ressemble à la latérite des routes africaines de mon enfance) et puis de l'argile ocre et bleue (ça on s'en doutait, mais on a bien la confirmation). Les racines des vignes ont réussi à passer la couche de crasse ferrique leur permettant ainsi d'aller s'alimenter en eau dans la strate argileuse.

 

Pour finir, une petite photo du chantier pour vous rendre compte : au premier plan, le chai de vinification et l'espace de stockage. Derrrière, le chai à barriques, sur la gauche la douche pour les vendangeurs méritants et au-dessus, la mezzanine-bureau...

084.JPG

 

Voir les commentaires

La vie de M le Malbec - Ep.2

Publié le par Denis

Suite de la vie de M le Malbec. Le voici maintenant juste après la taille et le tirage des bois. L'on y voit que seules 2 baguettes (ou astes) ont échapé au "tzouing-tzouing" du sécateur électrique. Il reste maintenant à les nettoyer pour ne laisser que 4 bourgeons sur chacune puis à les lier sur le fil de base.

 

071.JPG

Voir les commentaires

Un beau cadeau d'anniversaire !

Publié le par Valérie & Denis

Une enveloppe kraft au courrier ce midi avec Le Rouge & Le Blanc le n°100 en avant première...

 

Les Trois Petiotes y figurent dans la rubrique "Coup de Pouce" avec un joli article qui nous met du baume au coeur !

 

Un beau cadeau d'anniversaire pour Valérie, arrivé le jour J...

 

Un grand merci à la rédaction et tout spécialement à Emmanuel...

 

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>