Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La vie de M le Malbec - Ep.3

Publié le par Valérie & Denis

3ème étape de la vie de notre compagnon : les 2 baguettes ont été "nettoyées" au sécateur manuel pour enlever les pédoncules et les vrilles sèches de l'an dernier. En même temps, les bourgeons "pointant" vers le bas sont supprimés pour ne laisser que 3 à 4 bourgeons sur chaque baguette. Ces dernières sont ensuite liées sur le fil de base (préalablement réparé s'il a été coupé lors de la taille et retendu) à l'aide d'un "pistolet-lieur". On peut voir sur cette photo, que les bourgeons sont déjà sortis...

 

 078

 

 

Note de la correctrice : Denis a écrit cet article il y a quelques temps déjà mais comme je mets un temps encore plus certain à corriger ses écrits, je suis à ce jour complètement dépassée par l'avancée de la végétation qui a près de 3 semaines d'avance par rapport à l'an dernier. Je vous prie donc d'excuser le manque de fraîcheur de cette photo que je vous prie d'imaginer avec des pousses de 30 cm... euh... tout comme l'herbe au pied... désolée...

Voir les commentaires

Des nouvelles du chantier...

Publié le par Denis

Après le financement et le permis de construire, il était temps de rentrer dans le concret. C'est fait depuis début mars. Les fondations sont coulées, l'accès est prêt, l'eau est branchée, les fers à béton en place, les cuves d'effluents enterrées. Un petit stress du côté du charpentier qui s'est visiblement mal coordonné avec le maçon, et qui risque de nous faire prendre du retard. On croise les doigts, sinon on trouvera bien une solution... De toute façon, même pas peur, quand on se rappelle qu'en 2008, les cuves nous ont été livrées la veille des vendanges et que le fouloir égrappoir n'a fonctionné qu'à 21h00...

 

La mise en place des cuves enterrées pour l'évacuation des effluents nous a permis de voir le "profil" de notre sol et c'est plutôt une bonne surprise : 40 cm de terre argilo-limono-sableuse (ça on le savait déjà), mais surtout 10 cm de crasse ferrique (du minerai de fer qui ressemble à la latérite des routes africaines de mon enfance) et puis de l'argile ocre et bleue (ça on s'en doutait, mais on a bien la confirmation). Les racines des vignes ont réussi à passer la couche de crasse ferrique leur permettant ainsi d'aller s'alimenter en eau dans la strate argileuse.

 

Pour finir, une petite photo du chantier pour vous rendre compte : au premier plan, le chai de vinification et l'espace de stockage. Derrrière, le chai à barriques, sur la gauche la douche pour les vendangeurs méritants et au-dessus, la mezzanine-bureau...

084.JPG

 

Voir les commentaires

La vie de M le Malbec - Ep.2

Publié le par Denis

Suite de la vie de M le Malbec. Le voici maintenant juste après la taille et le tirage des bois. L'on y voit que seules 2 baguettes (ou astes) ont échapé au "tzouing-tzouing" du sécateur électrique. Il reste maintenant à les nettoyer pour ne laisser que 4 bourgeons sur chacune puis à les lier sur le fil de base.

 

071.JPG

Voir les commentaires

Un beau cadeau d'anniversaire !

Publié le par Valérie & Denis

Une enveloppe kraft au courrier ce midi avec Le Rouge & Le Blanc le n°100 en avant première...

 

Les Trois Petiotes y figurent dans la rubrique "Coup de Pouce" avec un joli article qui nous met du baume au coeur !

 

Un beau cadeau d'anniversaire pour Valérie, arrivé le jour J...

 

Un grand merci à la rédaction et tout spécialement à Emmanuel...

 

Voir les commentaires

La vie de M le Malbec

Publié le par Denis

Chers amis et amateurs...

 

Cette année, nous vous proposons de vous faire partager de manière régulière et illustrée la vie de M le Malbec.

 

Régulièrement, une photo prise plus ou moins sous le même angle vous permettra d'entrer dans l'intimité d'un de nos 5500 pieds de Malbec.

 

M le Malbec existe vraiment, et pour ceux qui voudraient vérifier de visu, il est situé au pied du 4ème piquet (en partant du chemin) à l'extrême est de notre parcelle "Malbec-chemin" sur le rang mitoyen de la parcelle de notre voisin Olivier. [Tiens ça me donne une idée de "chasse au trésor" pour les vendanges ça ;-) ]

 

De ce que l'on en sait, M le Malbec a été planté a priori lors de la campagne 1972/1973 sur un porte greffe Riparia Gloire de Montpellier. Il a donc notre âge : encore jeune mais en route vers la sagesse et a priori toujours en bonne santé...

 

Pour commencer, donc, une première photo de notre heureux élu en plein  milieu de l'hiver avant la taille :

 

063-copie-1.JPG

 

Prochain épisode : une photo de M bien dégagé derrière les oreilles...

Voir les commentaires

Les vendredis du vin #33 : Vin et Chocolat

Publié le par Valérie

Ayant fait la mauvaise élève sur les dernières éditions, la gourmande que je suis a tout de même trouvé un peu de temps cette fois-ci pour vous livrer un petit billet sur de dernier thème des Vendredis du Vin, proposé par la néanmoins gourmande Hélène dont le blog est  ici link.

 

Nombreux sont ceux d'entre vous, amateurs des Trois Petiotes, auxquels je rabats régulièrement les oreilles avec ma passion immodérée pour les associations vin rouge / chocolat. Certains trouvent cela de prime abord peu orthodoxe, d'autres semblent carrément dégoûtés, mais j'ai pu observer au cours des dégustations des Trois Petiotes que nous avions pu accompagner de desserts au chocolat noir, que les amateurs devenaient de plus en plus nombreux...

J'ai notamment le souvenir ému d'un bavarois au chocolat et aux fruits rouges réalisé par un ami doué en pâtisserie (si si Antoine, tu es doué...) qui s était divinement marié avec notre premier millésime 2008. J'ai pu également apprécier à plusieurs reprises l'association entre un fondant au chocolat et thé matcha, avec le tout jeune millésime 2009, dont les saveurs de cassis bien mûr et les tanins déjà bien veloutés sont rehaussés par l'amertume du chocolat noir et du thé vert...

 

Cela étant, je ne voulais pas faire un billet sur mon vin pour cette nouvelle édition des VDV et j'avais décidé de faire preuve "d'Audace"  avec un flacon qui m'avait été offert par mon frérot à l'occasion de ce dernier Noël passé en sa compagnie dans son Jura d'adoption : un rouge liquoreux de cépage Poulsard du domaine André et Mireille Tissot.

 

130 138 

136

 

A l'ouverture, un nez de confiture de fraise comme une friandise à venir ! Puis en bouche, des saveurs de raisins bien frais, très agréablement soutenus par une acidité franche. Les petits tanins se réveillent au fur et  à mesure des gorgées, malgré le sucre résiduel important, et agacent agréablement la langue aux côtés de l'amertume apportée par le chocolat noir et le thé matcha. Avec un taux d'alcool de 9% vol. seulement, on y goûte puis on y re-goûte, et on arrête finalement la dégustation du fondant au chocolat (très riche en chocolat) afin de terminer la bouteille pour elle-même...

 

Si vous insistez vraiment, je vous livrerai la recette de mon délicieux fondant dans un prochain billet. Mais seulement si vous insistez hein...

 

142

 

Pou l'excellente cuvée Audace, un petit tour dans le Jura du côté de cette belle vile d'Arbois, ou sur le site du vigneron Stéphane Tissot : link

Voir les commentaires

3 ans déjà...

Publié le par Valérie & Denis

Il y a 3 ans que nous donnions nos premiers coups de sécateurs (mécanique à l'époque...) sur la parcelle de Malbec pour ce qui allait devenir notre Trois Petiotes 2008. Trois années que nous n'avons pas vu passer. Tout est allé très vite mais comme au premier jour, la passion est toujours là. Les questionnements de tout ordre aussi : sur la taille, sur le travail du sol, sur les traitements, sur l'effeuillage, sur le rognage, sur la date des vendanges, sur les vinifications, sur l'élevage, sur l'étiquette, sur plein de choses en fait...

 

C'est drôle comme les choses de la vie continuent à se lier... Notre aventure a commencé à la naissance d'Elsa, notre petite dernière, en février 2008... et  nous venons de l'installer pour ses 3 ans dans un lit plus grand. En parallèle, il nous faut également plus d'espace afin d'améliorer notre indépendance ainsi que la qualité de notre travail et de nos vins. C'est pour cela que nous nous lançons cette fois-ci  dans la construction d'un "vrai" chai bien conçu et bien isolé (contrairement à notre petit "garage" actuel). Les opérations devraient démarrer dans une quinzaine de jours !

 

Ensuite, il y aura certainement d'autres étapes, car les projets ne manquent pas, tout comme pour un enfant qui grandit !

 

Le millésime 2011 est en route. La taille se termine, il faudra ensuite tirer les bois et nettoyer les baguettes avant de les lier sur les fils que nous auront préalablement changés, de même que les piquets... Après, tout va s'accélérer jusqu'à mi-août où nous prendrons le temps de préparer les vendanges de notre 4ème millésime. Bref, on ne s'ennuie jamais avec tous ces "bébés" qui sont nos raisons de vivre...

 

3-ans.gif

Voir les commentaires

Une bonne nouvelle n'arrive jamais seule

Publié le par Denis

Depuis quelques semaines, nous avions délaissé notre blog, bien occupés au chai et aux vignes. Nous avions également et surtout beaucoup travaillé avec notre architecte sur un projet de construction de chai. Le permis de construire avait été déposé juste avant Noël et le dossier remis au banquier peu de temps avant le nouvel an.

 

Vendredi dernier, les choses ont franchi une nouvelle étape en prenant la forme d'une feuille A4 revêtue d'un petit cachet : convocation à la mairie pour récupérer le permis de construire qui est accordé ! Samedi matin à 09h00, coup de fil du banquier qui nous annonce que la demande de prêt est accordée !!! Ça y est, nous pouvons lancer le projet pour de bon !!!

 

C'est un gros soulagement, car nous avions du donner notre préavis à notre propriétaire actuel pour cause de bail 3-6-9 et le stress commençait à monter.

 

Ce n'est que la fin d'une étape et le début d'une autre, celle de la construction, avec le stress que cela va générer sans aucun doute. Mais dans 6 mois, nous disposerons d'un véritable chai, un bel outil de travail pour nos raisins, nos cuves, nos barriques, nos vins... On peut maintenant voir les choses sous un autre angle, car en triplant la surface du chai, nous aurons un peu plus de place et nous pourrons donc mieux travailler.

 

En primeur et pour rêver un peu, voilà une ébauche de ce que découvriront les vendangeurs du millésime 2011 et des suivants.

 

 

 

chai.jpg

 

[La structure est en Siporex enduit "ton pierre" (imposé par les règles d'urbanisme local), bardage bois ajouré et menuiserie métallique. Le toit est intégré dans la structure pour ne pas être visible. Nous avons réfléchi à un bâtiment extérieurement sobre mais se différenciant de ce qui se fait habituellement dans la région]

 

Nous allons mieux dormir ces jours-ci...

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>